Nous
ramenons les dons pour que jaillisse l’évidence de l’harmonie au sein de la
terre, de l’harmonie au sein de chaque être. L’harmonie est bien plus que
l’absence de disharmonie. L’harmonie est le plein déploiement de tous les potentiels,
de toutes les richesses, de toute la beauté de l’unicité depuis la légèreté de cette évidence que tout est uni à
tout. Rien n’est isolé ou séparé.

Nous
ramenons les dons. Les Instruments font partie des dons. Dans ce qui semble le
temps linéaire et dans ces civilisations qui savent l’harmonie – puisque le
temps n’est que simultané et ce qui semble les civilisations passées ne sont
qu’une facette de maintenant – dans ces civilisations, l’être sait la beauté de
son union avec la totalité du cosmos, et le sacré peut conserver l’harmonie et
faire grandir l’harmonie à l’infini depuis l’infini de la joie.

Les
Instruments, non seulement restaurent l’harmonie à tous les niveaux mais
ramènent leurs utilisateurs à cette valeur infinie de l’harmonie qu’est l’union.

On
pourrait dire que les Instruments sont le sourire de la grâce. La valeur est
holistique. On pourrait dire qu’ils incluent tous les principes de géométrie
sacrée, tous les principes sur lesquels repose l’harmonie des civilisations.

Ils
sont surtout la concrétisation de l’intention des Gardiens de la Flamme à
accompagner l’humanité pour retrouver cette évidence que
l’être humain est divin. La beauté est que l’utilisation des Instruments par un
être humain a une répercussion sur la totalité du cosmos. Peu le savent et peu
le voient. Nous le savons et le voyons.

A
l’heure où tant aimeraient aider la société à retrouver son état
d’harmonie, heureux ceux et celles qui savent utiliser les Instruments et
innocemment, à travers vers leur utilisation, contribuer à restaurer l’harmonie
dans la conscience collective, dans l’atmosphère de la terre, pour tous les
règnes, non seulement les êtres humains mais tous les règnes. Profonde
l’influence des Instruments sur l’environnement.